Rudy2's Multilingual Blog

Just another WordPress.com weblog

MOYENS TECHNOLOGIQUES DE MANIPULATION DES MASSES. DOSSIER N°2

leave a comment »

Moyens technologiques de manipulation des masses. Dossier N°2

http://www.mldc.8k.com/Notre%20Combat2a_bis.htm 

Ultra-sons subliminaux : les applications commercialisées

L’air qui engendre un son parfait” dans l’hebdomadaire scientifique “New Scientist” du 7 septembre 1996 par Gary Eastwoodl’audio-projecteur” peut ‘’sonoriser’’ avec un faisceau de son projeté dans l’air. C’est un jeune chercheur américain du MediaLab qui a inventé cet appareil capable de défier les lois de l’acoustique. Joseph Pompéi est un surdoué qui a été embauché comme acousticien à 16 ans par la société Bose. Mais personne ne croyait à son idée de projection du son, jusqu’à ce qu’il aille frapper à la porte du fameux laboratoire du Massachusset Institute of Technology, le MediaLab. Spécialisé dans l’innovation, ce laboratoire a donné à Joseph Pompéi les moyens de mener ses recherches. Et le résultat est là : un boîtier relié à une sorte de galette de matériau composite noir permet de braquer le son comme un laser. L’audio-projecteur convertit un rayons d’ultrasons en un faisceau étroit de son en utilisant les capacités de résonance de l’air. Comme l’explique l’inventeur, ce faisceau est au haut-parleur ce que le laser est à l’ampoule. On entend le son lorsqu’on traverse le faisceau, le reste de la pièce est silencieux. L’appareil peut projeter un son de 80 à 90 décibels jusqu’à 200 mètres. Il ne s’agit pas de remplacer les enceintes pour l’usage quotidien mais on imagine déjà de multiples applications pour des spectacles, des expositions ou des grandes surfaces. L’armée américaine s’y intéresse aussi.

Un dispositif musical qui semble faire surgir le son de nul part pourrait remplacer les technologies de sonorisation conventionnelles, disent ses réalisateurs. Le dispositif prototype n’a pas de haut-parleurs conventionnels. Au lieu de cela il se base sur les ondes des ultrasons pour créer un hologramme sonore ou des schémas d’interférences en plein air. Cette technologie pourra servir aussi bien comme système de sonorisation amélioré que, une fois adapté, pour des applications dans le domaine du contrôle des foules. Le système pourrait cibler des individus désignés avec de puissantes ondes sonores à basses fréquences qui sont temporairement incapacitantes pour les êtres humains.”American Technology Corporation” (ATC) à Poway, en Californie, a développé ce prototype, c’est le responsable en chef du Département Technologie de la compagnie, Elwood Norris qui est à l’origine de l’idée. La Société dévoilera le prototype aux USA ce mois-ci et espère commercialiser les premières versions d’ici un an. Le système émet deux ultrasons de fréquences différentes. Chaque ensemble d’ondes est à une fréquence trop élevée pour être entendu, mais à l’endroit où ces ondes se croisent ou interfèrent, elles produisent du son audible. L’effet équivaut à „générer des oscillations électriques de type hétérodyne pour entraîner un changement de fréquence des ondes acoustiques“ (ou “acoustique hétérodyne”) et se base sur le phénomène dit de Tartini, ou différence de tonalité. Au 18ème siècle, le compositeur italien Guiseppe Tartini a remarqué que deux ondes sonores de fréquences différentes qui se croisent produiront un troisième son, dont la fréquence est la différence entre les deux. Ce phénomène “d’acoustique hétérodyne“ se produit aussi avec les ultrasons. Deux ultrasons aux fréquences trop élevées pour être audibles, telles que 200 kilohertz et 201 kilohertz, produiront un son audible de 1 kilohertz. Les ultrasons du prototype sont produits par des cristaux piézoélectriques, ou des transducteurs. Une tension oscillante transmise aux cristaux les fait vibrer de façon similaire à celle d’un haut-parleur. Un cristal émet un signal fixe de 100-kilohertz, alors que le signal de l’autre cristal varie entre 100 kilohertz et 120 kilohertz. Ceci produit des différences de tonalités entre 0 hertz et 20 kilohertz, ce qui couvre toute la gamme de l’audition humaine.” “La sensation est vraiment stupéfiante,” dit Norris. “Si vous dirigez le son en direction d’un mur, toutes les personnes dune salle comble indiqueront le même endroit comme point de départ de ce son. Vous pouvez alors déplacer le son vers le centre de la salle et le projeter au-dessus des têtes de l’assistance.” Le système produit du son indirectement, ce qui devrait éliminer la distorsion normale provoquée par les haut-parleurs, dit Norris. Il pense que cela pourrait améliorer les téléphones et les appareils auditifs, et permettre des effets sonores supplémentaires dans les salles de cinéma. La source sonore mobile pourrait être employée pour représenter, par exemple, le passage d’un avion à réaction au-dessus des têtes des spectateurs. Il n’y a pas de raison pour que cela ne fonctionne pas,” dit Peter Fryer, responsable de la recherche de B&W Loudspeakers à Steyning, dans le Sussex. “Mais les hautes fréquences peuvent être si élevées que les ondes risquent de ne pas se propager très loin, l’air les absorbant. Seuls les essais permettront de prouver l’efficacité du système.”
Le système pourrait également avoir des applications dans le contrôle des foules. Des sons puissants et de basses fréquences peuvent provoquer désorientation et nausées. Dans les années 60, les USA ont essayé sans succès d’utiliser les infrasons à partir d’hélicoptères pour mettre les soldats ennemis hors de combat dans la jungle vietnamienne. Mais les sources sonores nécessaires étaient si puissantes que les secousses ont presque démonté l’avion, et la majeure partie du son a été absorbée par ceux qui étaient proches des haut-parleurs. Selon Norris, l’acoustique hétérodyne permet de viser très exactement un individu jusqu’à une distance de 200 ou 300 mètres en plaçant la zone d’interférence correctement.

L’Audio-projecteur
Le son projeté comme la lumière
Tout comme un rayon de lumière ou un laser peut éclairer un point précis, ”

Maintenant il est possible d’avoir du son pour un usage personnel sans qu’aucun équipement ne protège nos oreilles. M. Pompei reçoit des lettres et des emails en provenance du monde entier de la part de gens convaincus que son audio-projecteur est utilisé dans leur cas comme dispositif de contrôle des esprits (“mind control”). Absolument pas, dit-il en riant.
Mais M. Pompei aime trop s’amuser pour ne pas faire quelques traits d’esprit de son invention. Se tenir sur le balcon de son bureau du 4ième étage et émettre le son de verres qui se brisent en direction des traiteurs en bas est l’un de ses favoris. Les traiteurs décontenancés s’arrêtent presque toujours pour regarder au sol. Finalement ils lèvent les yeux ou ils nous entendent rire dit-il. Maintenant les traiteurs ont l’habitude.
Les gens ont écrit à M. Pompei en demandant des dispositifs pour les protéger des utilisations insidieuses de l’audio-projecteur à des fins de contrôle des esprits. Il a joué avec l’idée de vendre des bouchons d’oreilles “audio-projecteur” sur son site Internet pour satisfaire la demande. Bien sûr, comme les sons audibles produits par son dispositif sont des ondes sonores normales, le produit serait tout simplement des bouchons ordinaires ornés de son logo. Mais si cela peut tranquilliser les gens, cela en vaut peut être la peine
.

Written by rudy2

December 10, 2010 at 14:20

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s